Petite entreprise Paris

Petite entreprise Paris : des opportunités de création au cœur de la capitale.


Les opportunités pour les créateurs d’une petite entreprise à Paris sont nombreuses. Des dispositifs publics d’intérêt général et des aides aux créateurs facilitent l’implantation de nouveaux commerces. La création du Centre international France-Asie en banlieue proche a libéré des espaces pour de nouveaux projets en plein Paris.

Cependant, pour réussir, lorsqu'on est petit, c'est parfois la quadrature du cercle. Avant de pouvoir s'entourer de compétences multiples, il faut être à la fois stratège et gestionnaire, avoir un pied dans le présent - rester concret et agile - et  déjà dans le futur - être visionnaire et prévoyant - et se souvenir du passé pour en tirer les leçons. Pour durer, il convient d’être persévérant, à l’écoute du client, créatif et rigoureux, suffisamment sûr de soi, mais cependant pas trop pour acquérir les compétences nécessaires et s'entourer de compétences complémentaires.

De manière pragmatique, il est indispensable d’anticiper correctement les besoins de trésorerie et de piloter la marge afin de ne pas risquer d’avoir à vous arrêter en plein vol simplement par manque de carburant …

S’organiser pour durer


L'espérance de vie des entreprises (hors micro-entreprises) a progressé. Sept entreprises sur dix sont encore actives trois ans après leur création. En revanche, seulement 23% des micro-entreprises sont encore actives 5 ans après leur création.

À fin octobre 2018, le cumul sur 12 mois du nombre de défaillances en France s'est élevé à 53 980 entreprises (source Banque de France). La répartition est la suivante : micro-entreprises 50 660, TPE 2 060, PME 1 216, Grande entreprise et entreprise de taille intermédiaire 44. Une petite entreprise est particulièrement vulnérable.

Un grand nombre de défaillances pourrait être évité grâce à une meilleure anticipation des besoins de trésorerie et du résultat et grâce au pilotage de la marge et de la trésorerie.

petite entreprise Paris

Anticiper les besoins de trésorerie

L'anticipation facilite la négociation avec les partenaires et notamment avec la banque. Le démarrage d’une activité génère souvent des décaissements supérieurs aux encaissements. Dès le démarrage, les périodes d’activité creuse doivent être anticipées ainsi que les décaissements décalés dans le temps (notamment certaines charges sociales et fiscales, parfois certains loyers). L’anticipation des besoins permet par ailleurs de correctement échelonner les investissements dans le temps.

Piloter la marge

Le pilotage de la marge vise à garantir la couverture des coûts fixes de l’entreprise (loyers, rémunérations, communication) et à mesurer le résultat dégagé. L'analyse des marges sur coûts variables aide à l'élaboration des devis et à la fixation des prix de vente.

Ce pilotage est un appui précieux pour les actions commerciales. Il permet de valider la rentabilité pour l'entrepreneur de la vente effectuée. Il aide le chef d'entreprise à mettre en perspective la valeur apportée aux clients.

Anticiper les marges et le résultat

L'anticipation permet de mieux gérer les risques, mieux s’adapter aux aléas, identifier les marges de manœuvre, fixer les priorités de gestion.

Une bonne gestion de trésorerie

La gestion de trésorerie inclut la relance systématique des factures impayées, la gestion optimum des stocks, une recherche de financements adaptés. Elle permet d’optimiser les encaissements et les décaissements. Elle garantit de fait que le résultat généré par l’activité sera correctement encaissé.

Votre accompagnement par COPIL75

Vous souhaitez être accompagné, ponctuellement ou sur la durée, rencontrons-nous. 


Donnez vous toutes les chances de réussir !

petite entreprise paris 11

De nombreuses opportunités

La SEMAEST : faire renaître des quartiers parisiens


Vital'Quartier est un dispositif de revitalisation urbaine piloté par la Société d’Economie Mixte de la Ville de Paris, la SEMAEST, entreprise publique locale d’intérêt général. L’objectif est de favoriser le développement et la diversification des commerces de proximité. Certains quartiers parisiens souffrent en effet de mono-activité ou de déshérence commerciale.

Les quartiers ciblés se partagent entre neuf arrondissements parisiens. Au centre de la capitale : Saint-Denis (1er et 2ème arrondissements de Paris), Beaubourg-Temple (3ème arrondissement de Paris), Quartier Latin (5ème et 6ème arrondissements de Paris). A l'est, Sedaine-Popincourt et Fontaine-au-Roi (11ème arrondissement de Paris), Daumesnil-Mongallet et Daumesnil Felix-Eboué (12ème), Belleville (20ème). A l'Ouest : Jonquières-Epinettes (17ème arrondissement). Au Nord :  Lancry et Entre-deux-gares (10ème arrondissement).

Lorsqu'un bail commercial est à vendre dans l'un de ces quartiers, la SEMAEST peut préempter le local. Puis elle fait un appel à candidatures. Elle loue les locaux réhabilités et remis aux normes et accompagne les commerçants. L'aide porte notamment sur l’usage des outils numériques afin d’améliorer la visibilité de la petite entreprise à Paris, ainsi que sur des animations commerciales.

Pour en connaître davantage sur les projets pilotés par la SEMAEST

L’appel d’air créé par l’installation du Centre international France-Asie (le CIFA) à Aubervilliers


La création du CIFA au nord-est de Paris, en Seine-Saint-Denis, a permis de libérer des espaces pour l'installation de petites entreprises à Paris, nouveaux commerces et artisans, notamment dans le quartier du Sentier dans le 2ème arrondissement, et dans le « Sentier chinois », près de la Mairie du 11ème arrondissement.

Créé en 2006, le CIFA se situe à 500 mètres du boulevard périphérique et offre un important espace de vente et de stockage (bientôt 40.000 mètres carrés), sécurisé 24h sur 24 et facile d’accès. Il concentre plus de 250 boutiques de grossistes (bientôt 340), importateurs de prêt-à-porter bon marché (prêt-à-porter féminin et masculin, maroquinerie, chaussures et accessoires). Chaque grossiste possède un showroom d’une centaine de mètres carrés et une réserve au-dessus de la boutique pour le stockage des marchandises.

La disposition des lieux facilite le réapprovisionnement par les commerçants acheteurs (détaillants, revendeurs, indépendants, acheteurs de grandes enseignes, venant de France et d’autres pays européens). Ils chargent la marchandise dès l’achat. Un système de « click and collect » permet de passer commande sur le net.

Le CIFA est le premier pôle de grossistes fonctionnant sur le modèle d'un centre commercial (vaste parking, restauration, boutiques, …). Il est aujourd’hui le plus grand centre de commerce de gros pour l'équipement de la personne en Europe occidentale. Son développement, boosté par la suppression des quotas d'importation du textile chinois par l'Union européenne en 2005, permet le désengorgement des quartiers du centre de Paris.

Des aides publiques destinées aux entrepreneurs


Petite entreprise Paris

Il existe de nombreuses aides pour démarrer votre activité.

Les aides publiques en faveur des petites entreprises ont été répertoriées sur le site de la Direction générale des entreprises dans le cadre d’un programme de simplification.

Accéder au site


nous contacter